La Réunion et Rodrigues : une histoire d’amour qui est loin de se terminer

November 10, 2018

 

 

 

22 lutteurs réunionnais se sont rendus durant 6 jours à Rodrigues pour participer à un tournoi et un stage. L’occasion pour eux de se perfectionner face à la ténacité des lutteurs rodriguais mais aussi d’entretenir les bonnes relations avec nos voisins.

 

Nos graines de champions réunionnaises quittent l’île intense pour le décor tout aussi paradisiaque de notre voisine, l’île Rodrigues. Du 27 octobre au 2 novembre, 22 lutteurs saint-joséphois, accompagnés de deux entraîneurs (Jean-Pascal Henrion et Dijoux Samuel) et du président du Comité Régional Lutte Réunion (Dijoux Yvonic), ont participés à un tournoi suivi d’un stage de perfectionnement aux côtés des talentueux lutteurs rodriguais. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre du projet ERASMUS Océan Indien qui concerne le développement de la zone Océan Indien dans tous les domaines. Encore au stade d’expérimentation, cette année 2018 représente un premier test pour les ligues sportives réunionnaises. En cas de réussite, l’opération sera renouvelée et financée par les fonds européens les années suivantes.

 

Le Comité Régional Lutte Réunion (CRLR)  apparaît comme un précurseur dans le domaine de l’échange sportif entre pays voisins, cela fait 15 ans que la lutte réunionnaise conserve et tisse des liens forts avec Rodrigues. Cette année Jean David Sainte Marie, jeune lutteur rodriguais repéré pour ses performances et sa motivation, a intégré la filière staps de l’université du Tampon afin de poursuivre ses études tout en pratiquant le haut niveau au sein de la structure sportive du lutte club de Saint Joseph.

Encouragé dans cette dynamique le CRLR dispose d’un financement de la Région pour mener à bien son projet, le budget total réservé au sport de haut niveau est partagé entre les différentes ligues proportionnellement aux objectifs et activités de celles-ci. La Région souhaite faire de La Réunion un lieu d’entraînement sportif reconnu internationalement, et bien évidemment de soutenir la pratique du haut niveau en multipliant les échanges et les mobilités.

 

 

 

Le comité a donc réussi ce premier test  avec brio lors de ces quelques jours de compétition + stage à Rodrigues, toutes les étapes du contrat ont été respectées, à savoir : la participation à un tournoi dès l’arrivée sur l’île, participation à un stage de 4 jours au rythme d’un entraînement de lutte le soir (15h-18h) et une activité sportive le matin, et aussi un créneau journalier consacré au suivi scolaire.

 

Ses premiers pas effectués pour le développement du sport de haut niveau dans l’océan indien laissent présager des projets encore plus ambitieux pour le futur. A long terme, une structure de grande ampleur pourrait voir le jour et mettrait encore plus de moyens au service des athlètes réunionnais (projet qui n’en est qu’au stade de postulat). D'autres perspectives s’ouvrent à nous comme la planification régulière de tournois entre pays de la zone (Maurice, Madagascar, Mayotte, l’Inde, le Mozambique, le Kenya…), ou encore l’intégration plus massive de lutteurs étrangers à notre effectif SHN, à l’image de Jean David cette année.

 

Toujours dans cette idée d’échange sportif et humain, le club de Saint Joseph accueillera un groupe de 25 rodriguais au sein de sa structure du 2 au 21 décembre. Ainsi ils participeront à la semaine internationale de la lutte et termineront en beauté sur le tournoi de Noel organisé du 15 au 16 décembre.

 

Please reload

Featured Posts

Championnats d'Europe - Les lutteurs réunionnais dans le top 10

August 8, 2018

1/1
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square